12 septembre 2006

Réflexion sur l'activité d'écriture du deuxième cours.

Yumi5      Se connaître en tant qu'individu, avec nos qualités et nos défauts, impose une réflexion profonde sur nous-mêmes. Il n'est pas facile de s'extérioriser et d'exposer librement nos forces et faiblesses aux autres. Cependant, les enfants doivent, un jour ou l'autre, apprendre à le faire. L'activité d'aujourd'hui était, selon moi, un très bon exemple de ce qui peut être fait en classe avec des élèves. J'ai trouvé cela très intéressant. Je me souviens d'avoir eu à composer des textes dans lesquels je devais me décrire, mais jamais sous forme de publicité... j'adore l'idée!  Comme l'actualité, les journaux et la publicité font aujourd'hui partie intégrante de notre vie, je pense que demander à l'enfant de créer lui-même une publicité dans laquelle il doit exposer ses talents et compétences est une belle façon de l'inciter à se présenter et reconnaître ses qualités. Ça devient également un atout lors de la recherche d'un emploi. Tout le monde sait qu'une entrevue sert à prouver notre valeur.

      J'aime également beaucoup l'idée de laisser libre cours à l'imagination et à la créativité de l'enfant en ce qui a trait au type de publicité à choisir pour l'activité. Les enfants débordent d'idées plus farfelues les unes que les autres et nous surprennent en nous apportant diverses façons de voir les choses. Laissons-leur la possibilité de s'exprimer!

De plus, il faut avouer que c'est bien plus intéressant pour l'enseignant de corriger des textes remplis de surprises.

Posté par core03 à 19:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Réflexion sur l'activité d'écriture du deuxième cours.

    Se connaître

    Bonjour Émilie,
    Il est important de se connaître pour pouvoir faire cette activité avec une certaine facilité. Donner ses forces et ses faiblesses relèvent, selon moi, de beaucoup d'humilité et d'une bonne confiance en soi.
    Le fait d'utiliser un style publicitaire pour se décrire se rapproche du style d'entrevue que l'on "subi" lorsqu'on est en recherche d'emploi; donc les jeunes auront déjà une longueur d'avance sur nous.
    Il est vrai qu'ils débordent de créativité et que cela pourrait s'avérer particulièrement lucratif de corriger leur travail!

    Bonne réflexion!

    Anne

    Posté par anne, 14 octobre 2006 à 18:37 | | Répondre
Nouveau commentaire